Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 02:09

NOTE : Faites jouer la chanson en vidéo... ni trop bas, ni trop fort. Décor sonore. Puis lisez le texte. Les deux forment un ensemble cohérent, original, une création artistique et une interrogation intime. Vous rencontrerez alors ma propre contradiction identitaire sous une forme particulière. Parfois, dans mes moments bleus, c'est ainsi que je me sens être : douloureusement, durant quelques heures ou quelques jours. Mais c'est aussi de cette manière que j'existe. Cet écrit est à l'état brut, un instantané furtif, sans retouches... ou presque.

 

 

Ce soir, un vent de basses agite à fond mes oreilles

L'Alizée souffle un air électro électrique : I'm not twenty...

Veni vidi... et non vici !

Musica italiana ou l'effet Benassi

Divine essence du plaisir...

Je laisse parler la femme en moi...

Comme ça, pour le fun, pour l'amour,

Logique contrariée : I'm not twenty anymore...

L'insatisfaction se remixe des heures durant

Entre matière lourde et légère essence.

 

Je n'ai pas le bon sexe, faut croire

Dieu ou son contremaître s'est trompé.

Il n'a rien compris dans mon programme.

J'aurais dû naître femme

Et je suis né homme,

Une femme avortée,

Une erreur.

Tout aurait été si simple

Et je n'aurais eu que les problèmes de tout un chacun

Toutes ces idioties du quotidien et rien qu'elles

Au lieu de toutes ces merdes existentielles

Qui ne me mènent à rien d'autre qu'à me prendre le chou

Pour des kilos de pensées philosophiques...

Indigeste crème de l'intellect.

La spiritualité est mon échappatoire d'une vie matérielle et physique

Que je ne peux vivre pleinement.

Mon identité est une anomalie :

Je ne devrais même pas exister. 

Je suis un produit fini défectueux. 

Je crains la mort et la désire en même temps.

Et pourtant, je veux vivre, encore.

 

J'aurais été brune au teint pâle

Les yeux clairs et volcanique, troublante

Et non pas cet homme insignifiant

Qui n'existe que vêtu de rouge ou d'indigo

J'aurais mangé les hommes comme une mante

Et je les aurais jetés brûlés vif au pied de leur mâle orgueil

J'aurais été méchante, divinement cruelle,

Délectablement justicière envers le sexe dit faible.

 

Je ne suis qu'empathiquement masculin, 

Une sorte d'ange déplumé, terrassé par la pesanteur terrestre

Et l'absurdité humaine, les non-dits du coeur et l'idiotie des mots

Je suis un demi-homme, une femme en devenir

Au fil des conquêtes du coeur

Et des siècles de renaissances

 Copie de angel-2-1-1

 

Basses lourdes et divinement sensuelles... sexuelles

HOT DESIRE, HOT FEELING

Envie d'amour de rien et de vent pour une nuit

Ou quelques heures, et rien d'autre,

Tout ce que je ne peux avoir.

L'erreur...

Je suis une erreur, une anomalie,

Une anormalité,

Un produit corrompu,

Un déchet embelli,

Sur la chaîne de production de la création.

Je n'ai pas été façonné,

Ni créé.

Dieu, ce jour-là n'était guère concentré :

Je n'ai été que fabriqué,

Sans amour,

Sans bienveillance,

Sans rien,

SEUL.

 

Je ne m'aime pas.

Je n'aime pas ce que je suis.

Et parfois je pense :

je ne m'aimerai jamais !

C'est comme un destin :

vivre avec un corps qui n'a aucun sens pour moi

Sinon que celui d'être là sur Terre, incarné.

 

Je suis une erreur.

Je suis une erreur.

Je suis une erreur,

Le résultat d'une malfonction

Dans la matrice créatrice.

L'ami Philippe* a raison :

Les êtres comme moi, comme nous,

N'ont guère de salut 

 Sauf les simulacres d'amour et de caresses.

 

Je suis une erreur

Et j'aurais voulu n'avoir jamais existé

N'être jamais né, oh oui,

n'être jamais né !

Je suis une femme avortée, 

Une femme morte-née

Une femme ratée,

Un mauvais programme,

Une suite de données mal pensée,

Une erreur initiale.

 

Sans retour,

Je ferai avec.

Je vivrai comme ça

Entre deux pour la vie,

Pour ma vie.

 

Bonheur fantôme... éther

Bonheur rêvé... dans l'air

Et vole papillon, vole, vole...

Lalala-nana... lalala-nana...

lalala-nana-ah-ah-ah...ah


Copie de MarkShawfashion5

(Photo : Mark Shaw & LP Le Chanjour)

 

Ni femme, ni vraiment homme

Ange incomplètement incarné

Déception vitale.

Erreur fondamentale...

 

Et que se cache-t-il derrière...

Si jamais s'y dissimule un dessein secret ?

Que fait-on d'une erreur sinon la corriger ?

Mais quelle horreur de le penser !

 

Ni femme, ni vraiment homme,

Ange incomplètement incarné,

Je vis ce que je suis.

Je vis mon erreur naturelle.

Je vis...

Et je souffre aussi.

 

(*) : Philippe Ariño, enseignant écrivain qui a beaucoup écrit sur l'homosexualité et ses contradictions.

Published by ELLYPSO WARATAHS - dans MON CHEMIN SPIRITUEL
commenter cet article

commentaires

L'auteur Du Blog : Ellypso Waratahs

  • ELLYPSO WARATAHS

Information légale

Le blog L'Observatoire du Coeur et son contenu

sont protégés contre la copie et le plagiat.

Si vous souhaitez utiliser tout ou partie d'un article,

merci de m'en avertir au préalable

afin que je donne ou non mon accord

selon le contexte de publication.

 

sceau blanc

© N° 00051365

Tous droits réservés - 2012 / 2013

Pour Retrouver Une Info Sur Ce Blog