Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 16:58

Alors que l'automne s'est bien installé sur la France, je vous poste une série de photos prises cet été. Dans mes derniers articles, je vous ai mis au courant des effets de mon burn-out sur ma santé, ce qui sans aucun doute a posé sur mon blog un voile gris malgré ma ténacité présente en arrière-plan. Mais comme j'avais envie de rendre hommage avec gratitude aux beaux moments que j'ai vécus de fin juin à septembre de cette année, je vais du coup éclairer mon blog avec des couleurs vives (surtout du vert) et la lumière intense de l'été. Quelque chose se modifie en moi et continue de le faire depuis mon retour d'Australie en 2010 : vous m'avez connu amoureux éperdu de l'automne au tout début de ma quête spirituelle, eh bien 6 ans plus tard, ce n'est plus aussi vrai. Désormais, le printemps annonciateur de lumière, de parfums envahissants et de couleurs foisonnantes et l'été brillant de mille feux, parfois intenses et brûlants, aux crépuscules somptueux, m'interpellent et me touchent aussi profondément. Je ne l'ai jamais aussi bien ressenti que cette année, je crois. Une inversion s'est produite en moi : complète, absolue, irréversible. C'est comme si le changement d'hémisphère imposé par mon voyage aux antipodes avait provoqué un basculement intérieur et que tout à coup, le mouvement évolutif radical dont je ne soupçonnais pas la force et qui était alors en germe en moi avait pu trouver l'opportunité de s'exprimer. En tout cas, c'est une manifestation parfaite de la relation cohérente qui existe entre le dedans et le dehors.

Je reste attaché à l'atmosphère si particulière qui flotte au mois de novembre dans l'hémisphère nord... mais avec dans le coeur le climat de l'hémisphère sud qui, à cette période, se réchauffe sous le soleil printanier. En somme, j'aime toujours le dépouillement si singulier de novembre mais à la mode australe. C'est ce lien profond et indéfectible que j'ai en moi qui influe sur ma personnalité : j'aime le soleil de plus en plus, moi l'homme des clairs-obscurs. J'apprécie peu à peu les belles journées ensoleillées de tout mon être et vois mieux ce que je peux retirer de positif des trois mois d'été septentrionnaux... tout en restant connecté intérieurement au rythme austral. Depuis quatre ans, je vis une alchimie interne complexe et antagoniste, ce qui explique aussi en partie mon burn-out. Comme me l'a dit mon directeur au travail afin de m'aider : "Vous êtes en plein décalage avec celui que vous êtes réellement tout au fond, et forcément vous allez mal." Cette remarque bienveillante a été complétée par un conseil : "Ne lâchez rien ! Ce projet, c'est vous !". Mon directeur connaît mes ennuis de santé et mon objectif d'expatriation. Vu la situation, je ne pouvais plus me taire, tant la fissure intérieure s'accentuait : je lui ai donc tout raconté. Il a très bien compris ce que je vivais et m'a traîté avec respect. Toutefois, il a démissionné entretemps. Début novembre, il prend un nouveau poste dans le sud de la France. Dommage ! Du coup, nouvelles inquiétudes : après les dérives de plusieurs employés dans l'établissement, je m'attends à un recrutement plus ciblé sur la discipline et à l'arrivée d'un directeur ou d'une directrice plus enclin à fliquer qu'à dialoguer. Ce qui risque forcément d'aggraver les symptômes de mon burn-out.

Mais face à l'obscurité qui tente par tous les moyens de résister dans ma vie et d'empêcher la lumière intérieure de prendre sa place pleine et entière, j'ai décidé de m'opposer. Je vois bien qu'à chaque fois qu'un événement positif ou une personne aidante apparaît dans mon environnement, bien vite, le négatif réapparaît sous une forme ou une autre, d'où mes inquiétudes durables et ce manque de confiance qui me caractérise. Cependant, j'ai tout de même décidé de m'appuyer sur le positif et de le relayer. C'est pourquoi cet article va vous montrer des photos prises à des moments de pur bonheur humain. Chaque cliché a été pris dans l'instant, dans un présent chaleureux où j'étais en phase totale avec ce qui était là sous mes yeux alors même que parfois, je vivais une souffrance intérieure intense au même moment. Mais je n'étais alors que moi, humblement, totalement, sans fard. J'étais dans l'acceptation de ce qui était, en complète communion avec l'environnement : j'échangeais avec l'univers et captais son énergie guérisseuse. Chacune des photos est un instant lumière saisi dans toute sa quintessence et sa force... parce que j'étais bien, tout simplement.

Ce 66è article sera le premier d'une série. Je ne pourrai, en effet, poster tous les clichés d'un coup au risque de les dénaturer. Je tiens à les mettre en valeur et à restituer l'atmosphère chaleureuse, mais surtout intime, dépouillée, concentrée, naturellement spirituelle, qui les a fait exister. Je vous souhaite donc une bonne balade au coeur de cet été 2014 dont j'ai attrapé quelques bribes au vol. Votre promenade s'étalera sur 4 articles et illuminera, je l'espère, les sombres journées d'automne à venir.

 

 

SOUVENIRS D'ETE 2014

 

 

JUIN : à Bagnolet (93) et à Paris

 

 

2014.06.23 - Paris Vincennes 00

 

2014.06.23 - Paris Vincennes 01

 

2014.06.23 - Paris Vincennes 02

 

2014.06.23 - Paris Vincennes 03

 

      Plus qu'au printemps, le feuillage des arbres absorbe et sublime la lumière solaire.

 

 

2014.06.24 - Bagnolet 01-001

 

2014.06.24 - Bagnolet 02

 

Les arbres ne sont plus qu'énergie pure et sève nourrissante.

 

 

2014.06.23 - Paris Vincennes 04C

 

Je laisse aller mes pas au fil du hasard, libres de moi, détachés des mes tourments... et mon esprit s'apaise. Je vais à la rencontre de l'essence des choses et du merveilleux indicible de la vie.

 

 

2014.06.23 - Paris Vincennes 05

 

2014.06.23 - Paris Vincennes 06

 

Tandis que le bruit sourd de la grande ville alentour me parvient, lointain, aux oreilles, je marche, tranquille, sur le chemin des fées urbaines du Bois de Vincennes.

 

 

 2014.06.26 - Paris Luxembourg 01

 

En ce début d'été ensoleillé et prometteur de petites joies simples, un peu partout, les tilleuls m'accompagnent longuement avec leur feuillage au vert si doux et leur odeur suave si tenace.

 

 

2014.06.26 - Paris Luxembourg 03H

 

Et sous les tilleuls du Luxembourg, le charme subtil et discret d'un lecteur isolé me trouble un instant.

 

 

La première étape de cette balade estivale s'achève ici. La promenade se poursuit au fil des articles 6768 et 69 à venir très prochainement.  A bientôt !

 

 

NOTE : toutes les photos sont de moi et ne sont pas libres de droits.

Published by ELLYPSO WARATAHS - dans MON CHEMIN SPIRITUEL
commenter cet article

commentaires

Françoise 24/10/2014 19:48


Un petit mot, je retiens "j'ai décidé de m'appuyer sur le positif et de le relayer":) ça marche ...je regarde tes superbe photos , et je souris ,Oui tout ces beaux verts lumineux , et tes
descriptions sous chaque photo font du bien :), les arbres sont pleins de vie , regenérant pour  qui sait les "écouter" les ressentir Merci pour cette ballade lumineuse ...à suivre

ELLYPSO WARATAHS 24/10/2014 23:48



Merci Françoise de ton avis que je prends très au sérieux : tu es peintre et donc, ton oeil averti a une connaissance artistique intuitive sur les formes, les jeux de lumière, les couleurs et les
volumes. Que ce soit en photo, sculpture ou peinture, on retrouve des fondamentaux incontournables. Et puis, après, il y a ce que dégage un travail artistique quel qu'il soit.


 


Les arbres ont joué un grand rôle dans ma vie cet été, comme je l'ai dit dans mon article. Et ça continue depuis. Je me réénergise et me régénère auprès d'eux. Je me sens en osmose complète avec
eux. Ils sont comme mes amis, des connaissances rapprochées en tout cas. Lorsque je me promène, de + en + souvent, j'ai besoin d'en toucher certains, de caresser leurs troncs. Je leur parle alors
brièvement puis m'imprègnent de leur énergie vitale. Epuisé par mon burn-out, je retourne à la source : les arbres sont en connection directe avec Gaïa, la Terre mère, puisqu'eux-mêmes y ont
leurs racines plantées.


 


Entre les arbres et moi, la communication s'est amplifiée, approfondie. Ils me soutiennent, m'offrent une part de leur énergie : solidarité entre êtres venus d'une même origine cosmique et
d'abord terrestre. Mes balades photos ont été de grands moments d'échanges silencieux et prolongés. J'en revenais apaisé, plus fort, plus centré, aligné, plus en contact avec mon Soi, très loin
du monde de l'Ego.



L'auteur Du Blog : Ellypso Waratahs

  • ELLYPSO WARATAHS

Information légale

Le blog L'Observatoire du Coeur et son contenu

sont protégés contre la copie et le plagiat.

Si vous souhaitez utiliser tout ou partie d'un article,

merci de m'en avertir au préalable

afin que je donne ou non mon accord

selon le contexte de publication.

 

sceau blanc

© N° 00051365

Tous droits réservés - 2012 / 2013

Pour Retrouver Une Info Sur Ce Blog