Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 01:40

NOTE : Ce 32è article est spécialement dédicacé à Laurence W., une amie, qui comme moi en a assez des procès d'intention et jugements d'opinion gratuits qui s'étalent actuellement partout et sur tout sujet un peu sensible. Solidaires ensemble pour des échanges de haut vol et de qualité ! Non mais... où va-t-on ?

 

J'interviens aujourd'hui de manière très spontanée sur mon blog, ce qui est rare. Je  crée d'emblée un lien vers mon article  29. PENSEES DU NOUVEL HOMME - VI paru très récemment et qui est une suite de trois textes. S'il vous plaît, lisez d'abord ces écrits mais concentrez-vous plus particulièrement sur le troisième traitant de ce que j'appelle le PRINCIPE DE VERITE tant la réalité me donne raison à 100 %. Puis revenez au présent article. 

En effet, j'observe actuellement avec recul, beaucoup de recul, la comédie humaine dans tout ce qu'elle a de plus minable, médiocre, INDECENT et profondément IRRESPECTUEUX envers la vie et sa richesse au sujet de la "fameuse" question du mariage gay. Je me tiens volontairement éloigné de ce débat où l'abject le dispute à la condescendance ou le mépris, c'est selon. Le pire est quand l'orgueil et la bêtise revêtent les atours du savoir et jettent à qui veut bien le lire ou l'écouter des lignes de références bibliques, philosophiques ou scientifiques. Là, je dis "Stop !". Stop à l'immodestie, la suffisance, apportée par la certitude d'avoir raison. Assez ! Je lis ou écoute ce qui se dit ici et là. Mais afin de me préserver (j'ai un vécu homosexuel) et de garder une paix intérieure, je participe volontairement peu à ces échanges qui n'en sont pas. Et si j'écris aujourd'hui sur le thème devenu archimédiatique du mariage homosexuel, ce n'est pas sur le fond mais uniquement sur la forme... qui est à vomir ! Un vrai repoussoir ! C'est à vous dégoûter des relations humaines et à vous rendre candidat au statut d'ermite pour longtemps !

 

Un constat difficilement contestable s'impose dans la tenue du débat public qui s'affiche désormais partout : PERSONNE N'ECOUTE PERSONNE ! C'est le degré zéro du dialogue. C'est nul et c'est d'un ennui ! On a des textes fleuves, des flopées d'arguments pour ou contre, sans nuances, sans observations neutres. Tous les discours des uns et des autres sont influencés par une intention de prouver la véracité "forcément absolue" ou presque de leurs propos. Bref, tout le monde s'étripe à qui mieux mieux parce que croit, seulement croit, sans preuve authentique bien entendu (ou uniquement celles plus ou moins légitimes qui vont dans le sens de sa pensée), détenir la vérité infuse, pleine et entière, INCONTESTABLE. Or, hormis la naissance, la vie incarnée et la mort physique, je ne vois guère ce qu'on ne peut contester dans notre modeste univers en trois dimensions. ON TROUVERA TOUJOURS MIDI A SA PORTE : toutes les études, même celles dites sérieuses, avec une caution scientifique (ça fait forcément mieux pour impressionner le citoyen lambda), et qui vont systématiquement dans un sens ou dans l'autre, ne proposant JAMAIS une voie alternative (ce qui est amplement suspect et devrait éveiller les soupçons de tout esprit honnête et éclairé), le confirment, et dans tout domaine. Encore que celui de la santé soit sans doute le seul à fournir au bout d'un moment des preuves tangibles à tout débat ou toute recherche : le concret pur et dur , NEUTRE, qui échappe à la réinterprétation des faits. Quand un symptôme physique ou un fait sanitaire sérieux apparaît, il n'y a plus de place pour les croyances envers ceci ou cela. Ce qui compte, c'est le diagnostic OBJECTIF et l'action. Plus aucune place pour le discours. 

 

Pour le reste, surtout en matière de psychologie sociale, de sociologie et même d'anthropologie (et encore plus quand les trois sont mâtinées de religion ou d'une pensée libertaire), on demeure dans la traduction des faits selon un angle de vision très personnel ou formaté selon une idéologie religieuse ou athée puisqu'on parle de choses non quantifiables. Les sciences sociales sont par définition INEXACTES. Et il est toujours très facile dans les disciplines concernées de faire adhérer la réalité à notre hypothèse de départ, nos préjugés en somme, au lieu de l'inverse, en raison même de la nature fondamentalement imprécise, constamment mouvante, de la psyché humaine. Je suis travailleur social et ma formation comme mon travail me l'ont montré de manière insistante : vouloir quantifier, rationaliser, le comportement humain est impossible. Tous les psychologues et psychiatres autour de moi me l'ont dit. On ne peut en rester qu'à une ébauche, plus ou moins affinée, au mieux à des postulats ou des assertions qui seront vite contredites par d'autres de toute manière. En fait, les sciences sociales, et je le dis en tant que professionnel expérimenté, reposent davantage sur des CONSENSUS fermement implantés dans la plupart des consciences que sur des vérifications unanimement reconnues. Ceux qui prétendent pouvoir dresser des stastistiques indiscutables et déterminer avec exactitude certaines conduites humaines frisent l'imposture intellectuelle quand ils n'y sont pas carrément. S'ils écrivent un livre mais disent que leur pensée et observation sont contestables et n'engagent qu'eux, ça va. L'abus et pour tout dire la MALHONNÊTETÉ surviennent quand on affirme être dans la vérité toute puissante, absolue.... sous-entendant que les autres doivent surtout se taire ou faire profil bas devant l'évidence, enfin... NOTRE évidence et celle partagée par ceux qui pensent comme nous.

 

C'est tous ces excès que je rejette avec dégoût : ces excès dans le langage, tout ce baratin enflammé, dans l'intention, toute cette véhémence qui blesse, dans la relation, toute cette impolitesse gratuite... La maturité semble avoir disparu des esprits : les adultes sont partout revenus aux alliances et oppositions de bac à sable. C'est insupportable... et consternant. Vraiment cette importante question sociétale du mariage accordé aux couples homosexuels mériterait bien mieux que tous ces échanges dignes du caniveau. Beurk ! 

Published by ELLYPSO WARATAHS - dans QUESTIONS D'ETHIQUE
commenter cet article

commentaires

L'auteur Du Blog : Ellypso Waratahs

  • ELLYPSO WARATAHS

Information légale

Le blog L'Observatoire du Coeur et son contenu

sont protégés contre la copie et le plagiat.

Si vous souhaitez utiliser tout ou partie d'un article,

merci de m'en avertir au préalable

afin que je donne ou non mon accord

selon le contexte de publication.

 

sceau blanc

© N° 00051365

Tous droits réservés - 2012 / 2013

Pour Retrouver Une Info Sur Ce Blog